Le scanner et la modélisation 3D pour trouver chaussure à son pied

Le scanner et la modélisation 3D pour trouver chaussure à son pied

Publié le 4 janvier 2021

Les nouvelles technologies ne cessent d’améliorer nos conditions de vie. Travail, habitat, loisirs…mais aussi prêt-à-porter ! Grâce à elles, de nombreuses entreprises s’orientent vers des biens sur-mesure afin de satisfaire les attentes des consommateurs. Et si le numérique permettait de trouver chaussure à votre pied ?

 

Les individus sont toujours à la recherche du produit qui leur correspond le mieux. La chaussure en est un bel exemple ! Nous avons tous déjà possédé une paire peu confortable qui restait au fond du placard ! Et pour cause, mis à l’épreuve chaque jour, nos pieds sont la base de notre équilibre et de notre longévité physique. En d’autres termes, il faut en prendre soin ! La notion de confort est donc à privilégier lors de l’achat.

Nous sommes tous différents et, parfois, trouver la chaussure idéale peut être complexe. Si la plupart d’entre elles sont conçues selon un standard universel, les personnes aux morphologies plantaires différentes ont peu de choix.
L’idéal serait d’avoir une réplique exacte du pied, afin de trouver les chaussures les plus adéquates, ou de créer la paire sur-mesure.

La numérisation 3D semble le meilleur compromis ! Rapide, accessible et fiable, elle permet de connaître en détail chaque spécificité du membre pour dénicher la paire parfaite !

 

L’ère de la personnalisation

Les chaussures haut de gamme sont les premières à s’être essayées à la personnalisation. Aussi, le numérique se trouve être l’outil idéal pour créer des souliers sur-mesure de manière rapide.

Cette idée a tout d’abord conquis les artisans et le secteur du luxe. Derville, maison traditionnelle du soulier, souhaitait se différencier de la concurrence. Si l’entreprise s’est déjà orientée vers la personnalisation esthétique avec son bar à chaussures, elle a toutefois souhaité optimiser le confort. « Introduire les nouvelles technologies, tout en conservant les techniques traditionnelles et industrielles de fabrication, constitue un véritable renouveau pour le marché traditionnel de la chaussure », confie Véronique Carrobourg, fondatrice de Derville, au media Masculin.com.

Le processus est simple et rapide : en seulement 4 minutes le pied est scanné, puis modélisé en 3D au millimètre près. Un test de sensibilité vient compléter le scanner afin d’assurer un confort maximal au client. Les souliers sont ensuite créés par les artisans en fonction des résultats obtenus.

Mais la personnalisation n’est pas réservée au luxe ! Pour aider les consommateurs à s’y retrouver parmi des centaines de marques, l’application Neatsy compare les différents modèles de basket en fonction des morphologies. La start-up californienne s’appuie elle aussi sur la modélisation 3D : l’utilisateur utilise la caméra frontale de son téléphone pour scanner son pied. Grâce à un système d’apprentissage automatique, l’application calcule quelles baskets seront les plus appropriées, en tenant compte des semelles et de l’intérieur des chaussures. Cette technologie 3D brevetée continue perpétuellement de s’enrichir avec la multiplication des utilisateurs.

Un questionnaire complémentaire est soumis au consommateur, afin de mieux connaître ses goûts et de parfaire l’expérience client. En permettant à chacun de trouver la paire de chaussure adaptée, Neatsy permet d’accroître les ventes des marques. L’un de ses principaux objectifs repose aussi sur la réduction des retours, qui représentent un coût important pour les fabricants de baskets.
Ce service personnalisé a déjà été testé par des centaines de personnes, bien que, pour le moment, seuls les géants du sportwear (Adidas, Nike, etc) figurent sur l’application.

Ce système ingénieux a donné des idées à d’autres fabricants et revendeurs de chaussures. L’enseigne Décathlon, par exemple, a mis au point son propre système de scanner d’empreinte. Encore à l’état de prototype, cet outil permettra de trouver plus facilement une paire appropriée au client. Pointure, largeur du pied et voûte plantaire entrent en compte pour assurer un confort maximal pendant les activités physiques.

 

Un accès aux soins simplifié

En permettant de séduire les consommateurs par son caractère personnalisable, la modélisation 3D s’inscrit comme un avantage concurrentiel important. Toutefois, celle-ci est aussi mise à profit dans le secteur médical, où le suivi individuel est quasi-systématique.
Le scan 3D aide ainsi les praticiens à élaborer des dispositifs médicaux en fonction du corps du patient.

La contribution de l’intelligence artificielle a permis de développer ce type de traitement. En imitant le raisonnement humain, les algorithmes vont reconstruire le pied du patient en trois dimensions et permettre de créer un dispositif médical en conséquence.
Ce processus d’apprentissage automatique utilise un débit de données très élevé. En ce sens, la fibre vient soutenir les échanges d’informations grâce à sa large bande passante. Elle assure également un faible temps de latence entre l’enregistrement des données et le résultat de la modélisation.

C’est notamment grâce à cette fluidité que la société Creaform a mis au point l’outil HandySCAN. À destination du personnel médical, ce scanner créer une réplique numérique du pied du patient. L’acquisition de cette empreinte riche en informations facilite la création de prothèses ou semelles adaptées. Le fichier 3D est modulable afin de procéder à d’éventuelles corrections. Ce document peut ensuite être acheminé vers une machine de fabrication en interne, ou chez un fabricant.

La numérisation complète permet ainsi aux médecins et aux patients de simplifier la procédure et de gagner du temps. Mis en valeurs par la crise du Covid19, le digital contribue de ce fait à la disponibilité des soins.

 

Être bien dans ses baskets n’est pas donné à tout le monde ! Au sens, propre, le numérique offre de nouvelles solutions pour que tous les individus puissent y trouver leur compte ! Boostés par la fibre optique, le scanner et la modélisation 3D du pied permettent de créer des chaussures personnalisées pour un confort optimal. Dans le secteur médical, ces technologies sont également employées pour développer et construire des semelles ou prothèses médicales. Parallèlement au déploiement de la fibre optique sur tout le territoire, la démocratisation du scanner et de la modélisation 3D visent à rendre les soins plus accessibles pour tous les Français (et ça, c’est le pied !).

.

 

 

Charlotte B.

 

 

Partages