Appli, blogs, influenceurs : comment bien choisir son vin ?

Appli, blogs, influenceurs : comment bien choisir son vin ?

Publié le 27 septembre 2021

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé

 

D’après une étude menée pour le compte de Vin et Société en 2018, 55% des Français déclarent s’intéresser à l’univers viticole. Véritable art de vivre, le vin occupe une place chère dans le cœur des Français. Mais pas toujours évident de maîtriser l’œnologie ou de choisir parmi plusieurs bouteilles. Pour développer leurs connaissances, nombreux sont ceux qui se tournent vers le numérique. Et si vous aussi, vous osiez cette initiation digitale ?

Rares sont ceux qui n’ont jamais hésité entre deux bouteilles…ou trois, ou plus ! Plutôt rouge, blanc ou rosé ? Quel vin pour accompagner le repas de ce soir ? Quelle durée de conservation ? Cépage, vous dites ? Parce qu’on a rarement un œnologue sous la main, le numérique est un outil accessible qui permet de renforcer les connaissances des débutants comme des confirmés !

Synonyme de culture, de tradition et de savoir-faire, le vin est particulièrement apprécié dans l’hexagone. Une boisson estimée, pour laquelle 70 % des Français souhaitent approfondir leurs connaissances (Vin et Société en 2018).

Aujourd’hui, internet permet facilement d’en apprendre plus sur l’œnologie. Blogs, applications, influenceurs… En quelques clics, ces outils permettent d’accéder aux conseils de spécialistes ou d’une grande communauté de consommateurs. Simple, intuitif et instantané, le digital permet aussi de toucher une cible plus jeune, moins habituée à la consommation de vin. Une pluralité de solutions où chacun peut s’y retrouver !

 

Les blogs, pour approfondir l’œnologie

À l’instar des autres secteurs d’activité, la viticulture s’est naturellement interrogée sur sa propre transition digitale. Dans un premier temps, cette petite révolution visait à élargir les canaux de vente avec l’e-commerce. Désormais, les acteurs de la viticulture souhaitent relever le défi de la vulgarisation : mettre en avant le savoir-faire viticole, faire découvrir la richesse des vins français, conseiller les consommateurs, etc.

C’est d’ailleurs cette stratégie qu’ont adopté les caves en ligne les plus populaires. C’est le cas d’iDealwine ou du Comptoir des Millésimes, acteurs importants de la vente de vin sur internet. En parallèle des produits, le blog est un formidable vecteur d’informations pour aider les clients dans leurs choix. De manière générale les articles décryptent les différents cépages par région et conseillent les meilleurs accords mets-vins. Le Comptoir des Millésimes met davantage en valeur les produits, en proposant différents classements et des idées cadeaux par thématique. Quant à iDealwine, le blog accompagne le consommateur dans l’œnologie : la rubrique « j’y connais rien » s’adresse aux débutants alors que « allez plus loin » permet d’approfondir le sujet autour de l’économie, la santé, les appellations etc.

 

En dehors des plateformes d’e-commerce, on retrouve l’incontournable site d’Emmanuel Delmas : sommelier-vins.com. Convaincu que le plaisir du vin passe aussi par la pédagogie, le célèbre sommelier confie : « Me rendre accessible est essentiel afin de partager l’univers du vin. La passion, mon moteur. ». En plus des articles et des vidéos, il est possible d’acheter des guides, formations et séances de coaching pour approfondir ses connaissances.

 

Du coté des passionnés, les blogs Le Vingt Deux et Les 5 du Vin sont nés d’échanges autour d’un verre (le hasard, on vous dit !). Ils en ont fait l’expérience : le vin rassemble et fait naître une certaine convivialité ! C’est avec ce même état d’esprit qu’ont été créés ces deux supports, indépendamment l’un de l’autre. Sur chacun d’entre eux, des coups de cœurs, des aventures dans les différentes régions de France, des articles thématiques… Des partages plus intimistes que confient, à tour de rôle, les différents auteurs derrières ces carnets de bords en ligne.

Grâce à l’accessibilité du numérique, les blogs professionnels et amateurs se sont largement multipliés ces dernières années. En effet, le déploiement du Très Haut Débit, et plus particulièrement de la fibre optique, permet de réduire les inégalités de connexion sur le territoire. De ce fait, une très bonne qualité de débit offre à tous les mêmes capacités en termes d’usages numériques. De plus, les blogs ont évolué en intégrant images, vidéos ou podcast, donnant lieu à des contenus plus interactifs et ludiques.

 

 

Les applications, pour aider à choisir la meilleure bouteille

Les blogs ont l’avantage de nous faire partager des expériences personnelles tout en passant en revue l’actualité viticole. En un sens, ils complètent les applications qui, elles, proposent plusieurs fonctionnalités innovantes. C’est notamment le cas de la reconnaissance d’image, capable d’identifier une bouteille. Basé sur l’apprentissage automatique via réseaux de neurones artificielles, le machine learning rend possible l’identification des étiquettes de vin.

Malgré un usage gourmand en données, les infrastructures fibre optique et les antennes 4 et 5G/relais ont encouragé le développement des interfaces intégrant des intelligences artificielles comme celle-ci. Grâce à leur rapidité et leur large bande passante, elles assurent le débit nécessaire aux applications mobiles.

Avec près de 50 millions d’utilisateurs dans le monde entier, Vivino est certainement l’application incontournable des amateurs de vin ! Pour évaluer une bouteille, il suffit de scanner l’étiquette afin d’accéder aux appréciations. Pratique lorsqu’on se trouve devant un étalage et qu’on hésite à choisir ! Les fiches sont extrêmement complètes, avec une description des différents arômes, des domaines… mais surtout une note résultant des avis laissés par les autres utilisateurs. Vivino permet aussi de conserver les souvenirs de dégustation, afin de garder les meilleures bouteilles en mémoire ! Il est même possible d’acheter directement sur l’application, en cherchant les produits par nom, domaine ou autre caractéristique.

WineAdvisor fonctionne, à quelques détails près, sur le même principe ! L’application propose à l’utilisateur un parcours en trois étapes : scannez, organisez, mémorisez. Dans un premier temps, le consommateur prend connaissance des millions de références de l’application grâce au scan. Ensuite, il est temps d’organiser sa cave et de suivre les conseils indiqués sur la plateforme pour savoir quel vin déguster. Enfin, l’historique des dégustations aident à se remémorer et à partager avec d’autres utilisateurs les meilleures cuvées !

Pour les individis qui aiment rester sur les mêmes saveurs, Vinidaily est parfaitement adapté ! Il suffit d’enregistrer ses préférences en quelques clics. Au fur et à mesure des vins essayés, le profil s’affine pour correspondre aux goûts de l’utilisateur, en fonction de la grande surface où il se trouve. Un gain de temps pour tous ceux qui sont pressés ou qui n’aiment pas trainer dans les rayons. En cours de développement, Vinidaily sortira sur les stores en octobre !

 

Les influenceurs, prescripteurs incontournables

Il y a quelques années encore, l’usage des réseaux sociaux était peu coutume dans un secteur traditionnel comme le vin. Avec la diversification des plateformes et la recherche de contenus par les utilisateurs, la gastronomie s’est hissée à la première place des thèmes les plus suivis. Le vin s’est donc naturellement immiscé dans les publications Facebook et Instagram, avec un franc succès : 28% des Français disent suivre cette thématique sur les réseaux !

Avec un contenu quasi exclusivement visuel, les réseaux sociaux rendent le vin plus accessible. Photos, vidéos, live … Des formats brefs et attractifs pour véhiculer des idées et conseils de dégustation ! Le plus ? La relation de proximité qu’entretiennent les influenceurs et abonnés, grâce aux « j’aime », commentaires, partages et interactions directes.

Sommelière de métier, Marina Giuberti est particulièrement attachée aux échanges avec sa communauté sur Instagram. Avec plus de 23 000 abonnés, la jeune femme livre son expertise et son amour pour la tradition française. Fervente partisane des petits artisans, de la biodynamie et des vins naturels, elle met particulièrement en valeur des produits en accord avec les hommes et la nature.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Marina Giuberti (@marinagiuberti)

De l’autre côté de l’océan, Benoît Lefèvre se désigne comme un « expert numérique » du vin. Installé au Québec, ce Français partage ses coups de cœur, qu’ils soient offerts ou choisis par ses soins. Rassurez-vous, si vous débutez, le langage reste accessible pour tous les amateurs de vin !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Julien Miquel #Wine (@jmiquelwine)

Un compte insolite cette fois ! Lucien et son vin n’est pas n’importe quel influenceur. En réalité il s’agit plutôt de Lucien, Philibert et Mina, trois chiens qui accompagnent des clichés de bouteilles de vin. Derrière ce pseudo se cache en fait une caviste bordelaise, désireuse de partager ses meilleures trouvailles !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lucien Et Son Vin (@lucien_et_son_vin)

Face à l’évolution de nos modes de consommation, le digital représente un enjeu de taille pour la filière viticole. Si conquérir le marché en ligne en était le premier objectif, aujourd’hui les besoins se situent davantage dans l’accessibilité de l’œnologie. Il faut dire qu’en tant que deuxièmes plus gros consommateurs au monde, les Français ont une motivation toute trouvée pour à la fois choisir, déguster et apprécier de nouveaux vins !
Les supports numériques comme les blogs, applications et réseaux sociaux sont donc une opportunité pour les amateurs de vin qui souhaitent en apprendre plus ! Grâce à la fibre optique qui délivre le Très Haut Débit, ces supports sont accessibles n’importe où sur le territoire. Par ailleurs, cette infrastructure permet de créer des interfaces multimédias avec interaction des utilisateurs. Des contenus simplifiés, ludiques et conviviaux qui séduisent les amoureux du vin.

 

Charlotte B.

 

 

 

 

Partages