La fibre optique : une infrastructure cruciale au déploiement de la 5G

La fibre optique : une infrastructure cruciale au déploiement de la 5G

Publié le 1 février 2019

Entre bienfaits et enjeux, les promesses liées au déploiement de la 5G en France ne seront rendues possibles que par la progression de la construction de réseaux fibrés. Les objectifs de performance liés à la connectivité 5G reposent, en effet, sur la disponibilité en fibre optique.

Aussi bien capable de diminuer les latences, que d’augmenter de façon exponentielle les débits ou que de permettre la densification des échanges de flux, le futur réseau 5G bénéficiera tant au grand public qu’aux entreprises. Pour relever le défi de la 5G, encore faut-il une infrastructure digne de ce nom. Cela va sans dire, un support, à la fois fiable, pérenne et évolutif, permettant le transport d’une grande quantité de données. Un réseau très étendu, afin d’y raccorder les antennes entre elles et garantir ainsi un Très Haut Débit (THD).

Pour progresser et se développer, les domaines ciblés par la future couverture 5G, comme celui des objets connectés (IoT), de l’intelligence artificielle, de la voiture autonome mais aussi de la télémédecine ou encore de l’industrie 4.0, requièrent un grand nombre d’interconnexions de fibre optique pour répondre à des objectifs de diversité, de disponibilité et de couverture du réseau.

Force est de constater que le succès du futur réseau sans fil et ses performances dépendront de la disponibilité en fibre optique filaire au niveau des antennes-relais de téléphonie mobile.

Mais qu’est-ce que la 5G ?

Prochaine génération de réseaux de téléphonie mobile, la 5G remplacera la 4G . Pensée pour permettre à tous de bénéficier d’un accès Internet mobile, elle promet aussi de garantir une meilleure protection des données comme le confie Kaspersky, spécialiste de la protection informatique : « la sécurité constitue l’une des pierres angulaires de la 5G ». Capable à la fois d’offrir un « débit partout à tout moment » et de garantir une réactivité de haut vol à certains services, contrairement à la 4G aujourd’hui, elle promet également une amélioration du temps de latence. Revu à la baisse, il préfigure la grande modularité du futur réseau. Plutôt que d’émettre des radiofréquences partout, et ce en permanence, les antennes-relais de téléphonie mobile qui seront utilisées à l’introduction de la 5G dirigeront le signal directement vers son utilisateur. Entre révolution numérique et formidable transition sociétale, l’avènement du réseau 5G affectera significativement notre façon de communiquer. L’arrivée des premiers appareils grand public sur le marché est prévue pour 2020. Elle ne constitue cependant que la première étape d’un long processus de déploiement.

Conçue pour améliorer les performances, l’efficacité et l’évolutivité des réseaux actuels, mais également pour les rendre plus flexibles, elle promet l’hyper mobilité et la virtualisation future de services multiples, dans divers secteurs (comme ceux présentés ci-dessous) où fibre optique et 5G sont consécutives l’une de l’autre.

Adeline M.

Partages