Une connexion réseau par fibre optique pour le stade Mercedes-Benz d’Atlanta

Une connexion réseau par fibre optique pour le stade Mercedes-Benz d’Atlanta

Publié le 26 mars 2019

Dans un environnement fortement marqué par le foisonnement des nouvelles technologies, l’événementiel sportif n’échappe pas à la règle. Très prisées en raison de leur capacité à créer une expérience optimale partout et à tout moment, elles investissent, en effet, les stades les plus connus du milieu sportif, à l’image du stade Mercedes-Benz d’Atlanta.

Intégrant des lieux de rassemblement, dédiés aux fans, ce stade est l’un des plus accueillant qui soit, mais également l’un des plus avancés sur le plan technologique. Explications.

 

Depuis son ouverture, le 26 août 2017, le stade Mercedes-Benz, son architecture unique et ses gigantesques écrans vidéo ont séduit et captivé plus de 200 millions de téléspectateurs à travers les Etats-Unis. Implanté en plein centre d’Atlanta aux Etats-Unis, ce gigantesque bâtiment, au design innovant, inspiré du Panthéon de Rome, a déjà été arpenté par plus de 4 millions de visiteurs. Un succès que le stade doit à son impressionnante infrastructure technologique mais également à sa capacité à faire vivre une expérience interactive et immersive à ses hôtes. Ce dernier concentre, en effet, nombre d’équipements numériques (tableau des scores à 360°, 2 000 télévisions, 115 caméras dont 6 équipées de capteurs de réalité augmentée, etc.) dont l’utilisation conjointe et coordonnée offre à ses différents publics une véritable « game-day experience ».

Sa capacité à offrir une expérience optimale à ses fans, qu’ils soient à l’intérieur du bâtiment ou bien confortablement installés dans leur canapé, résulte, en effet, de son aptitude à satisfaire leurs attentes, quatre heures durant. Des attentes de nature audiovisuelle, que seule une connexion à Très Haut Débit (THD) est en mesure de satisfaire. Or, qui dit Très Haut Débit, dit fibre optique. De par ses nombreux atouts, cette technologie de premier choix s’est avérée vitale pour la pérennité du stade. Le mix technologique qui le caractérise actuellement n’aurait, en effet, pu voir le jour sans l’introduction préalable de cette dernière.

Moins de 2 ans après son ouverture, le 3 février 2019, celui-ci accueille pour la première fois de son histoire l’événement le plus médiatisé du pays : le Super Bowl. Cette année, la finale du championnat organisée par la ligue américaine de football américain (National Football League) a opposé les Patriots de la Nouvelle-Angleterre aux Rams de Los Angeles. Considéré comme l’événement le plus attendu de l’année, ce dernier fut un véritable succès en termes de trafic de data (10, 1 térabits de données transférées). Un vrai régal, aussi, pour ses 100 millions de téléspectateurs friands de réalisme haute définition et de réalité augmentée, appréciant le match sous différents angles, depuis leur poste de télévision.

Un noyau optique indispensable

Pouvant supporter un trafic plus élevé à une vitesse plus rapide, le réseau de fibre optique du stade relie pas moins de 1 800 points d’accès Wi-Fi. Permettant à ses millions de visiteurs de rester connectés, au live de l’événement où qu’ils soient dans le stade. Voué à supporter le fonctionnement continu d’un réseau composé d’innombrables équipements (écrans géants, ordinateurs, caméras, capteurs, points d’accès sans fil, etc.), répartis à travers la superstructure, ce noyau optique mesure pas moins de 4 000 km ! Le plus long réseau jamais déployé dans un stade aux Etats-Unis.

Nécessaire pour la couverture médias du tout premier événement d’envergure nationale qui s’est tenu en son sein, le 3 février dernier, ce noyau optique a été agrémenté de quelques 2 000 brins de fibres supplémentaires, et, en parallèle, de pas moins de 330 canaux d’enregistrement.


Pourquoi la fibre optique ?

De par ses nombreux atouts, la fibre optique incarne une technologie de premier choix. La choisir, c’est choisir d’alléger les dispositifs techniques, de réalisation comme de régie, sur le site de l’évènement. Qui plus est, celle-ci offre un débit nettement supérieur à celui permis par les câbles coaxiaux. Sa résistance aux conditions environnementales et climatiques, lui confère une durée de vie plus longue.

Également insensible aux perturbations électromagnétiques, elle permet d’assurer en toute sécurité, le transfert d’informations, d’un point à un autre. En l’occurrence, les images prises par les 115 caméras du réseau et les 5 sets autour du stade, sont réceptionnées et traitées en régie, dans les coulisses de la société de radiodiffusion, chargée de la projection du spectacle dans son intégralité.

Bref, une technologie à la hauteur des défis médias du milieu de l’événementiel sportif, vitale au fonctionnement du stade Mercedes-Benz : une base solide, sur laquelle celui-ci pourra s’appuyer, afin de favoriser l’interaction avec et entre ses (télé-)spectateurs à l’avenir.


Une technologie « smart »

L’efficacité de la fibre optique ne s’arrête pas là. L’installation de la fibre optique au sein du stade Mercedes-Benz d’Atlanta durant sa phase de construction a, en effet, permis le développement d’applications qui, non seulement, améliorent l’expérience de ses visiteurs, mais agissent aussi en faveur de l’environnement.

La présence de cette technologie a notamment facilité l’utilisation d’imprimantes 3D. A l’aide de ces imprimantes, l’équipe informatique du stade a pu réaliser pas moins de 1 000 enceintes connectées (à antenne Wi-Fi), qui ont ensuite été disposées sous les sièges des tribunes, et 800 autres réparties à travers le stade. Une tendance en forte progression dans les stades depuis ces 4 dernières années.

L’équipe informatique du stade a également pu concevoir et réaliser un modèle de dissipateur thermique interne. Intégrés aux rampes sur lesquelles sont fixés les sièges, dans les gradins, ces dissipateurs permettent de réutiliser intelligemment l’énergie produite par les composants électriques de cette immense infrastructure.

De belles innovations qui traduisent l’état d’esprit de Jared Miller (Chief Technology Officer à AMB Sports and Entertainment, dont fait partie le stade Mercedes-Benz, Atlanta Falcons et Atlanta United FC), pour qui la fibre optique incarne une technologie d’avenir et un socle grâce auquel le stade pourra répondre à ses défis futurs.

Adeline M.

Partages