Bras-sur-Meuse, village connecté à l’avenir

Bras-sur-Meuse, village connecté à l’avenir

Publié le 23 octobre 2019

En France, l’exode rural continue de toucher les plus petites communes, souvent isolées des grandes agglomérations. Face à une désertification prononcée de nos villages, certains maires ont décidé de miser sur le numérique. Avec l’arrivée de la fibre dans les campagnes, les maires disposent d’un nouvel allié pour redynamiser leur territoire. Partez à la découverte de Bras-sur-Meuse, village le plus connecté de France.

Lors de son élection en 2001, Julien Didry souhaitait rapprocher les quelques 750 habitants de Bras-sur-Meuse. Fédérer sa commune entière mais également construire un lien avec les communes alentour et le reste du monde.
Comment réussir cette transition numérique alors qu’il règne des disparités au sein de la population ? Face à cette problématique, un espace public numérique a vu le jour afin de délivrer aux habitants un accès aux ordinateurs, avec la possibilité de se former à leur utilisation. Près d’une vingtaine d’heures de cours est dispensée chaque semaine par un professionnel pour débutants ou internautes confirmés. Au total, près de 700 habitants ont déjà suivi une formation, et le numéripôle rencontre même un succès auprès des communes voisines, qui le sollicitent régulièrement.

 

Recréer un dialogue avec les élus

L’administration de Bras-sur-Meuse s’est elle aussi, imprégnée du numérique. Tous les documents ont été digitalisés, puis ajouté sur un cloud, ce qui permet aux élus d’avoir accès aux ressources n’importe où et n’importe quand depuis leur smartphone. Cette initiative est à l’origine d’une réduction de 90% des impressions mais également d’un gain de temps dans les échanges d’information.
Lors du conseil, les élus municipaux se retrouvent autour d’une table connectée pour débattre. La délibération est rendue publique sur les réseaux sociaux ou est envoyée par mail aux habitants.

Une démarche transparente et collaborative sur laquelle insiste le maire, incitant les habitants à prendre la parole. Ils peuvent réagir et dialoguer à tout moment grâce aux réseaux sociaux et au groupe Facebook privé, créés à cet effet. Des sondages sont régulièrement postés sur ces outils, afin d’inciter les habitants à la prise de décision politique. Les riverains sont chaque jour acteurs de la vie à Bras-sur-Meuse et en cas d’incident dans le village (accident, encombrement d’un chemin…), ceux-ci peuvent prévenir la mairie grâce à une application prévue à cet effet.
Une manière de favoriser la bienveillance au sein de la commune et de valoriser l’entraide.

 

Simplifier la vie de tous

Mais le maire ne comptait pas s’arrêter là et souhaitait construire un espace de création et de partage. Bras-sur-Meuse abrite aujourd’hui le seul FabLab de Lorraine. Le principe ? Pouvoir créer des objets ou les personnaliser grâce à trois imprimantes 3D, deux découpeuses-graveuses, et une imprimante multisupport. De quoi laisser libre cours à l’imagination des habitants, sur les conseils du personnel spécialisé. Il est également possible de venir réparer ses objets cassés et d’apprendre à les réparer soi-même lors des séances repair-café. Les entreprises y voient elles aussi un intérêt puisqu’elles élaborent des prototypes, avant la commercialisation de leurs produits. Plus économique, écologique et convivial, le FabLab ne compte plus ses adeptes !

Le dernier projet qui devrait voir le jour en 2021, vient compléter la dynamique numérique instaurée au sein du village. L’enjeu cette fois, est davantage orienté vers les personnes âgées. Le départ en maison de retraite est souvent une épreuve difficile pour les séniors et les familles. Six maisons connectées sont actuellement en étude de construction, entièrement régies par de la domotique. Équipées de capteurs, les maisons analysent les habitudes de leurs résidents et alertent la famille ou les secours dans le cas d’un comportement jugé inhabituel. Le temps de maintien au domicile des séniors pourra être ainsi allongé, en veillant à préserver leur intimité et leur santé.

 

À l’initiative de la Région Grand Est, l’arrivée du Très Haut Débit en fin d’année 2019 offre la possibilité à la commune de Bras-sur-Meuse de poursuivre sa lancée. Véritable village-moteur, de nombreuses collectivités s’en inspirent et décident elles aussi d’emprunter un virage numérique. Le déploiement de la fibre optique permet déjà à de nombreuses municipalités de concrétiser leur transition et d’accroître leur attractivité.

 

Charlotte B.

 

Partages