Les enceintes sportives connectées, une nouvelle expérience pour les supporters

Les enceintes sportives connectées, une nouvelle expérience pour les supporters

Publié le 28 septembre 2020

Si l’humain demeure au cœur des événements sportifs, la connectivité ne cesse de conquérir les stades et les grands complexes. À l’heure où le sport dépasse le simple divertissement, quels sont les enjeux du raccordement à la fibre optique pour les enceintes sportives ?

La quasi-totalité des clubs professionnels possèdent désormais un site internet et des logiciels spécifiques pour la billetterie. Au-delà de certaines fonctionnalités techniques, le numérique est capable d’apporter une véritable plus-value aux événements sportifs.
Avec la transition digitale, les attentes des consommateurs et des entreprises ont évolué, y compris dans le sport. En dehors de la performance sportive en elle-même, la connectivité permet aussi bien d’améliorer la gestion du club que la qualité du spectacle.

Aujourd’hui, un match doit être capable de délivrer une véritable expérience pour ses spectateurs. En ce sens, la fibre optique va aider les enceintes sportives à étendre leur service et à façonner une identité bien distincte, pendant et en dehors des représentations.

 

Un parcours spectateur simplifié

Étape essentielle du parcours client, la billetterie est l’un des premiers services à avoir été digitalisé. Aujourd’hui, l’intégralité des grands clubs sportifs proposent l’achat de billets sur leur site internet. Il s’agit de rendre les places plus accessibles, de maximiser le taux d’occupation des gradins, mais aussi de fluidifier la circulation à l’intérieur des complexes. Certains clubs proposent mêmes aux spectateurs de choisir leur emplacement dans la salle, grâce à la modélisation 2D ou 3D des tribunes. La billetterie est accessible depuis mobile afin d’acheter ses places depuis n’importe où.

Certains clubs vont plus loin en proposant une application dédiée, comprenant l’achat de billets et d’autres fonctionnalités. On retrouve par exemple les itinéraires pour se rendre au spectacle, les places de stationnement disponibles, les promotions de la boutique, etc. Un vrai plus pour les abonnés qui disposent de toutes les informations sur un même support !

« En NBA, l’expérience client, notamment grâce au smartphone, est permanente, et pas que les jours de match. » explique Gaëtan Muller, Président Délégué de l’ASVEL. En suivant cet exemple, le club de basket de Villeurbanne souhaite prendre le virage digital pour proposer une expérience enrichie aux spectateurs.

« Le mobile permettra de commander dans le stade son repas et sa boisson, de se faire livrer à sa place. De régler des achats ou de connaître les dernières nouveautés du merchandising de la boutique. » précise-t-il.
La commande depuis son mobile est, en effet, déjà proposée par le Barclays Center de New York et d’autres complexes. Élaborer des services sur-mesure pendant les matchs permet aux clubs d’attirer de nouveaux spectateurs et de fidéliser le public et les partenaires.

 

Le match vu d’un autre œil

Dans cette course à l’innovation, le digital s’inscrit comme une modernisation et une personnalisation de l’offre.
Le Stade de France est l’un des pionniers nationaux en termes de connectivité. Par sa taille et son affluence, l’enceinte française s’est vu installer près de 1 070 bornes Wifi, alimentées par plus de 75 km de fibre optique. Cette dernière se trouve être une technologie particulièrement adaptée, en vertu de sa capacité à supporter un trafic important de données tout en conservant une rapidité d’exécution. Elle permet également d’alléger les installations techniques sur le site et dispose d’une durée de vie supérieure aux câbles coaxiaux, ce qui en fait un bien meilleur investissement.

En complément du réseau Wifi, la fibre optique va permettre d’assurer la connectivité de l’ensemble des appareils du stade, ainsi que les usages personnels des spectateurs. Car si le réseau sans fil est indispensable au fonctionnement du stade, il constitue une grande exigence de la part des visiteurs. Offrir le maximum de confort au spectateur figure parmi les enjeux principaux des stades, afin de gagner en compétitivité et de fidéliser les individus.

Pour le club de basket SIG Strasbourg, le digital est au cœur de l’expérience utilisateur. Sa vocation est de devenir « un club qui communique via ses réseaux auprès de ses clients […], qui apporte aussi des expériences complémentaires pendant et hors des événements qui se déroule dans l’enceinte ».

Connecter l’enceinte sportive va donc offrir la possibilité aux spectateurs de jouir d’une multitude d’usages, dont les réseaux sociaux. Les clubs sportifs ont donc tout intérêt à publier régulièrement du contenu. Les live-tweet, sont d’ailleurs prévus à cet effet pour fournir une information détaillée sur les actions essentielles. Souvent, ces tweets intègrent des contenus exclusifs comme des ralentis ou encore des statistiques. Des données qui sont souvent très attendues par le public pour jauger de la performance d’un match ou des joueurs.

Le replay et les ralentis live sont d’autres fonctionnalités prisées par les spectateurs lors des matchs. La start-up VOGO intervient dans bon nombre de projet en collaboration avec les enceintes sportives pour permettre à tous les spectateurs de visualiser le jeu sous plusieurs angles de vue, et de revoir les meilleures actions.

© VOGO

 

Créer un lien entre les enceintes sportives et les spectateurs

Le numérique prend de l’ampleur au sein des enceintes sportives ! Bien que celui-ci participe à améliorer le spectacle, c’est bien l’humain qui doit rester au centre de l’événement.
Durant les JO de Londres en 2012, l’aspect « social » de la manifestation fut largement valorisé. L’événement a même été qualifié par les médias de « Socialympics » en raison des contenus partagés en masse sur les réseaux sociaux. Le numérique fait ainsi le lien entre les spectateurs et les autres individus en leur donnant la possibilité d’échanger (photos, vidéos, publications, messages…) et de transmettre leurs émotions.

La majorité des spectateurs ne viennent plus dans l’enceinte simplement pour voir un match mais pour assister à un spectacle et vivre une expérience inédite. « Une enceinte connectée est une enceinte permettant aux « clients » de vivre une expérience différente et pas simplement de regarder un match. C’est une enceinte qui sait tirer profit des milliers de smartphones présents dans les poches de ses spectateurs. » d’après le Stade Français Paris Rugby.

De nombreux club ont travaillé à l’élaboration d’outils permettant de renforcer la communauté des supporters. Ainsi, Manchester City et l’entreprise Foursquare ont créé une fonctionnalité qui permet aux visiteurs de se géolocaliser dans le stade, afin de recevoir un « badge » pour bénéficier d’avantages : remises sur les boissons ou produits dérivés. La plateforme permet également aux membres de partager leurs photos et vidéos pour vivre le moment encore plus intensément.

L’Allianz Riviera travaille quant à elle sur un dispositif de partage de photos directement sur les écrans du stade. Située à Nice, l’enceinte sportive figure parmi les plus connectées de France.
En avance sur son temps, la structure a pris la décision de pousser l’aspect « social » du sport encore plus loin en élaborant l’InsideBOT : un dispositif qui a pour objectif de faire découvrir les coulisses du stade aux enfants hospitalisés. Mais le projet ne s’arrête pas là, puisqu’il prévoit aussi des échanges entre joueurs-enfants, et des images inédites des matchs, capturées via drone.

 

Les enceintes sportives sont de plus en plus nombreuses à se connecter. De l’achat des billets, aux visites virtuelles, le numérique est aujourd’hui omniprésent dans le monde du sport. Loin de faire disparaître l’humain, il lui redonne une place centrale en favorisant les échanges entre spectateurs et avec l’extérieur. Nécessaire à la couverture Wifi des stades et salles, la fibre optique permet également d’assurer l’ensemble des usages numériques avant, pendant et après le spectacle. De par sa rapidité et sa fiabilité, elle vient offrir une nouvelle expérience du sport.

 

 

Charlotte B.

 

 

Partages