Comment la fibre contribue à l’émergence du cloud gaming

Comment la fibre contribue à l’émergence du cloud gaming

Publié le 18 janvier 2021

2020 fut une année très favorable pour le secteur du jeu vidéo. En quête de divertissement, une grande partie des Français s’est laissée tenter par un nouveau jeu ou par l’une des consoles attendues cette année. Mais cette période particulière a également mis en lumière une nouvelle façon de jouer : le cloud gaming.

 

Alors que la plupart des domaines d’activités déplorent des pertes, l’industrie du jeu vidéo estime à 163,1 milliards de dollars son chiffre d’affaires en 2020, soit 11 milliards de plus qu’en 2019 (chiffres TechNet). Et pour cause, le secteur est constamment en mouvement : qualité des graphismes, diversité scénaristique, réalité virtuelle…

Le numérique fait partie intégrante de l’ADN du jeu vidéo. Pour autant, on constate une évolution de la digitalisation du marché. Les jeux dématérialisés détrônent aujourd’hui les ventes physiques. Mais la plus grande variante se situe au niveau des consoles. Et s’il était maintenant possible de jouer sans elles ?

Le cloud gaming, ou jeu vidéo en streaming, est probablement l’une des principales révolutions technologiques de ces dernières années dans le milieu du divertissement.
Cette technologie permet de s’essayer à des jeux en se passant de console ou de PC : c’est-à-dire, des appareils qui requièrent d’une certaine puissance afin de lancer ces derniers. L’intérêt se retrouve dans le fait que les joueurs n’ont pas besoin d’investir dans une console. De plus, les jeux sont accessibles depuis plusieurs supports (TV, tablette, smartphone…) sans avoir à les télécharger. Tout se fait en ligne grâce à l’hébergement de ces contenus divertissants sur des serveurs.

« Jouer dans le nuage » représente donc un petit séisme dans le monde du gaming. Seule condition pour remplacer la puissance des machines : une bonne connexion internet ! Car si les jeux en streaming existent depuis 2010, le principal frein à leur démocratisation n’est autre que la qualité du débit internet et les disparités de connexion sur le territoire.

Aujourd’hui en France, plus d’un foyer sur deux est éligible à la fibre optique. Véritablement, la fibre est la technologie qui délivre le plus de puissance en termes de débit internet. Un détail important pour des jeux en ligne, puisqu’ils échangent des données en continu entre le joueur et les serveurs. Les sociétés de développement profitent ainsi du déploiement de la fibre pour promouvoir cette nouvelle manière de s’amuser.

 

L’émergence du jeu tout numérique

Si les joueurs PC étaient déjà familiers des jeux à télécharger avec Steam, les amateurs de consoles ont, peu de temps après, pu bénéficier des mêmes services sur Xbox (Microsoft) et Playstation (Sony).
Avec la volonté de s’imposer sur le marché du jeux vidéo, Google a innové avec le lancement de Stadia en 2019. Il fut l’instigateur du cloud gaming : un service de jeux en streaming, donc sans téléchargement.

Les autres géants du jeu vidéo n’ont pas tardé à suivre cette tendance avec GeForce Now (Nvidia), Xbox Game Pass (Microsoft), PlayStation Now (Sony). Le concept de jeux à la demande séduit même Amazon, avec le récent lancement de Luna.

Jusqu’à présent, le cloud gaming restait tout de même en retrait par rapport aux consoles. Néanmoins, il semblerait que les périodes de confinement aient convaincu de nombreux joueurs. En quête de divertissement, les individus se sont laissés tenter par cette nouvelle expérience à la demande.

Plus besoin de débourser des centaines d’euros dans une console ! À l’instar d’autres plateformes de services à la demande, des centaines de contenus sont accessibles moyennant un abonnement mensuel. Les joueurs ont alors la garantie d’y trouver leur compte sans regretter d’avoir déboursé 60 ou 80 euros pour un jeu qui ne leur convient pas forcément.

Par ailleurs, le lancement de gros jeux tels que Cyberpunk 2077 a séduit les gamers et a convaincu les plus sceptiques. Disponible sur PC, Xbox One et PlayStation 4 (date à venir pour les nouvelles consoles), le jeu le plus attendu de 2020 est aussi sorti sur les plateformes Stadia et GeForce Now. « Version PC sublime, mais gourmande pour avoir un rendu digne des trailers, versions old gen (ancienne génération : Xbox One et PlayStation 4) pas loin de la catastrophe et next gen (nouvelle génération : Xbox Série X et PlayStation 5) pas encore pleinement déployées… difficile, sans un minimum d’investissement de profiter pleinement du titre de CD Projekt » décrit Jeuxvidéo.com.

Autant dire que c’est sur le cloud gaming que presque tout s’est joué. « Ah bah c’est le jeu qui m’a fait découvrir le cloud gaming ! Là je le fais avec GeForce Now avec Ray tracing et c’est nettement au-dessus de mes attentes en termes de qualité, fluidité et temps de réponse ! Bref le cloud gaming c’est juste dingue et j’adore ! » confie Bastien, un des joueurs, sur twitter. Sur les réseaux sociaux, les témoignages de satisfaction ne manquent pas. Tous sont globalement séduits par la qualité délivrée par Stadia et GeForce Now pour un jeu aussi complexe.

La souscription d’un abonnement à la fibre est cependant nécessaire au bon fonctionnement des jeux à la demande. Avec des univers de plus en plus complexes et détaillés, ce type de divertissement nécessite une connexion puissante afin de profiter du graphisme et de la fluidité de jeu.

 

La disparition des consoles et des jeux physiques ?

Le succès de Cyberpunk 2077 a sans aucun doute marqué un tournant dans le monde du jeu vidéo. En constatant la satisfaction des joueurs vis-à-vis du cloud gaming, les développeurs vont davantage s’orienter vers les jeux streaming.

Assistera-t-on pour autant à la dématérialisation complète du jeu vidéo ? Bien que le jeu à la demande rencontre un franc succès ces derniers mois, les consoles sont encore loin de disparaître du marché.
La majorité des joueurs est encore très attachée aux spécificités que comportent Playstation ou Xbox, pour ne citer qu’eux. De plus, les jeux physiques restent très populaires au sein des gamers, malgré l’offre téléchargeable : les jeux sont revendables et participent à faire vivre le marché de l’occasion et les boutiques spécialisées comme Micromania.

Ainsi, nous pouvons nous attendre à assister à une cohabitation entre les consoles et le cloud gaming. Avec l’achèvement du Plan France Très Haut Débit en 2025, le déploiement de la fibre va permettre à tous d’avoir le choix entre ces deux manières de jouer. De quoi diversifier les parties des joueurs en leur assurant un panel de possibilités.

 

Les confinements et la sortie de Cyberpunk 2077 ont marqué l’avènement du cloud gaming. Ce système de jeux « à la demande » fonctionne sous forme d’abonnement mensuel et a la particularité de se passer de console. Un divertissement qui peut se révéler plus économique, tout en optimisant la mobilité du jeu sur plusieurs supports (TV, tablette, smartphone, etc).
En revanche, ces jeux en ligne demeurent bien plus lourds et nécessitent une connexion robuste. En ce sens, la fibre constitue le troisième élément clé de la démocratisation du cloud gaming, grâce à sa puissance et à sa fiabilité. Cette nouvelle manière de jouer vient ainsi compléter les jeux consoles, en offrant aux joueurs un choix confortable de divertissement.

 

 

Charlotte B.

 

 

Partages