Paris-Saclay : moteur d’innovation technologique à l’échelle mondiale

Paris-Saclay : moteur d’innovation technologique à l’échelle mondiale

Publié le 29 mars 2021

Crédits photo : Collections École Polytechnique / Jérémy Barande

L’innovation est un facteur clé du progrès économique. En France, elle est alimentée par de nombreux pôles concentrant laboratoires, entreprises et universités. Au Sud-Est de la capitale, Paris-Saclay semble tirer son épingle du jeu. Zoom sur ce site incontournable de la recherche en France et dans le monde.

Les pôles d’innovation jouent un rôle fondamental dans l’évolution de notre société. C’est par la création de nouvelles idées et technologies que nous améliorons nos conditions de vie. En d’autres termes, ces découvertes contribuent à notre bien-être ainsi qu’à la compétitivité des acteurs économiques.

Élaboré en 2010, Paris-Saclay est un projet majeur dans l’aménagement du territoire pour la France et l’Europe. Centre de rayonnement international, son objectif est de rassembler les chercheurs de demain sur un seul site et de favoriser la collaboration des partenaires. De ce fait, quels sont les atouts dont dispose Paris-Saclay pour répondre aux enjeux économiques actuels et futurs ?

 

Paris-Saclay, moteur de la recherche-développement en France

Avec près de 2 millions de mètres carrés aménagés, Paris-Saclay offre une variété de ressources à ses acteurs. Industriels, start-up, laboratoires ou encore universités ont l’opportunité d’évoluer dans un écosystème dynamique. “Le projet se décline en trois volets. Le volet académique, le volet économique et le volet urbain, lequel inclut la construction de logements, d’écoles et de commerces au cœur même du nouveau campus.” confie Philippe Van de Maele, directeur de l’Etablissement public d’aménagement Paris-Saclay, au média Capital.

Concernant la dimension académique, Paris-Saclay se veut ambitieuse. Son campus visait le top 20 du classement des Universités de Shangaï, qui désigne les meilleurs centres d’apprentissage au monde. C’est désormais chose faite, puisqu’en 2020, l’Université Paris-Saclay se place en 14e position. Elle est la première université française à entrer dans ce classement avec la distinction « meilleure en mathématiques » où elle excelle. « Le classement nous renforce dans les radars pour d’éventuelles collaborations » souligne Sylvie Retailleau, présidente de l’université, dans le journal l’Étudiant.

En effet, le campus est un avantage de taille pour inciter les entreprises à s’implanter sur le site. EDF a installé ses équipes d’EDF Lab pour se rapprocher de ses partenaires académiques, à savoir le Commissariat à l’Energie Atomique (CEA), Supélec, Polytechnique et Normale sup.

D’autres grands groupes ont rejoint le plateau, notamment Horiba (leader japonais de l’optique et de l’instrumentation), Safran, Nokia, Eiffage Construction, Grand Optical, ainsi que de nombreuses start-up. Véritable incubateur d’entreprises, Paris-Saclay se dessine comme la Silicon Valley de l’hexagone. A lui seul, le site concentrerait près de 20% de la recherche en France.

 

 

La fibre optique, indispensable à cet ambitieux projet

À quelques pas de la capitale, le projet a choisi son implantation en raison des structures déjà présentes. Le CNRS, le CEA et l’Université Paris-Sud avaient déjà investi les lieux.

Avec la volonté de faire de Paris-Saclay un territoire précurseur, le prolongement de la ligne 18 du métro Grand Paris Express renforcera la mobilité du territoire. En complément des transports, la Communauté d’Agglomération avait l’ambition de devenir un territoire 100% connecté fin 2019. Le déploiement de la fibre a ainsi occupé une place de choix au sein du projet. « Le très haut débit est un outil de développement incontournable » indique Michel Bournat, président de la Communauté d’Agglomération et maire de Gif-sur-Yvette.

Le territoire a notamment pu s’appuyer sur deux délégations de service public (DSP) dans le cadre du Plan France Très Haut Débit. Cette mesure d’envergure nationale a pour objectif de corriger les inégalités d’accès à internet en déployant la fibre optique dans toute la France. Caps THD et Covage Europ’Essonne ont toutes deux été mandatées par la Communauté d’Agglomérations pour mener à bien ce projet. Objectif atteint puisque, fin 2019, l’ensemble des 27 communes de l’intercommunalité ont été raccordées. Dès lors, les particuliers et professionnels ont pu bénéficier des nombreux usages offerts par le numériques.

Adeptes de l’innovation, les entreprises comptent elles aussi, profiter de cet avantage. En effet, la fibre permet de regrouper plusieurs services sur un seul support, dont les capacités sont presque illimitées. Un atout de taille pour les domaines de la santé, l’énergie, l’aérospatial, la défense, la sécurité ou encore la mobilité, très représentés à Paris-Saclay. La création d’un Center for Data Science consacré à l’intelligence artificielle vient également appuyer l’indispensabilité de la fibre : elle garantira l’échange d’immenses flux de données à une vitesse record.

Par ailleurs, la technologie optique offre un service fiable avec, de manière générale, une rapidité d’intervention. 80% des entreprises estiment que leur raccordement a eu un impact positif sur leur activité, d’après une étude de l’IFOP pour Covage en mai 2019.

Quant aux étudiants, ils ne s’imaginent pas sans la fibre. À l’université comme en résidence étudiante, une bonne connexion internet est nécessaire à leurs études. « En arrivant sur un territoire qui se veut une « Silicon Valley » à la française, j’étais sûre de bénéficier du très haut débit » explique Audrey, une étudiante, au journal Le Parisien.

Enfin, la fibre a encouragé la création de nombreux co-working. Ces espaces de travail partagés favorisent les échanges d’idées, sans pour autant diviser la qualité du débit ! Il en est de même pour les Fablab (« laboratoire de fabrication » souvent dotés d’imprimantes 3D) et autres laboratoires collaboratifs, qui, avec leurs technologies de pointe, présentent également des besoins conséquents en bande passante.

 

Bien qu’implantée à Paris, la petite Silicon Valley française pourrait inspirer d’autres projets. Déployée dans l’ensemble du pays, la fibre permettrait à n’importe quelle collectivité de créer son pôle d’innovation, même en zone rurale. Grâce à sa puissance et à sa fiabilité, la technologie optique aide à bâtir un écosystème évolutif qui saura attirer de nouveaux entrepreneurs et rendre le territoire plus compétitif.

 

 

Charlotte B.

 

 

 

Partages