Le digital accompagne la réouverture des bars et restaurants

Le digital accompagne la réouverture des bars et restaurants

Publié le 18 mai 2021

Le 19 mai est attendu avec impatience par le milieu de la restauration ! Après des mois de fermeture au public, les bars et restaurants peuvent à nouveau ouvrir leur terrasse afin d’accueillir leurs clients. Alors que d’autres assouplissements des mesures sanitaires sont à venir, le numérique joue un rôle clé dans la reprise des activités.

Demain annoncera la réouverture tant attendue des bars et restaurants en terrasse ! Une heureuse nouvelle pour le secteur de la restauration et les clients, malgré des capacités d’accueil réduites de moitié (sauf terrasses de moins de 10 tables) et un couvre-feu imposé à 21h.

Dès le 9 juin, les salles intérieures pourront elles aussi ouvrir toujours en limitant l’affluence de 50%. Le 30 juin, l’ensemble des bars et restaurants pourront être à 100% de leur jauge, en intérieur ainsi qu’en terrasse.

Pour assurer le bon déroulement de ces étapes, des outils numériques viennent renforcer le protocole sanitaire. De la réservation à la prise de commande, voici comment le digital soutient la reprise !

 

Consulter et réserver en ligne

La réouverture des terrasses est attendue avec impatience ! Cela fait d’ailleurs plusieurs semaines que les réservations sont ouvertes, afin que les bars et restaurants puissent gérer le flux de clients. Mais les notes papiers peuvent rapidement s’avérer compliquées à gérer face à une vague d’appels, de mails ou encore de messages sur les réseaux sociaux. Pour faciliter l’élaboration du planning, de nombreux établissement se sont orientés vers la réservation en ligne.

Le plus souvent, il s’agit d’un module ajouté au site internet. Les créneaux disponibles se mettent à jour en temps réel et les demandes sont directement intégrées au logiciel de réservation. D’autres sites externes comme The Fork (La Fourchette) ou HotelRestoVisio disposent d’une option de réservation en ligne pour les tous les établissements référencés sur leur plateforme. Là encore, il suffit de choisir la date et l’horaire auxquels on souhaite se rendre au bar ou au restaurant.

Très avantageuse, la réservation en ligne permet de simplifier le parcours client ! L’ensemble des informations sont accessibles en ligne : adresse, horaires, menu… En un clic, un client intéressé peut réserver en précisant son créneau et le nombre de personnes présentes ! Pour les professionnels de la restauration, c’est aussi un moyen d’attirer une clientèle supplémentaire, habituée au numérique !

Aujourd’hui, la démocratisation du numérique permet à n’importe quel restaurateur de mettre en place un outil de réservation en ligne. Il en est de même pour les clients, qui, grâce à une très bonne couverture réseau en France, peuvent réserver depuis n’importe où. Si l’accès au Très Haut Débit est aussi généralisé, c’est en partie grâce au déploiement de la fibre optique sur tout le territoire depuis 2013 : date de lancement du Plan France Très Haut Débit. Cette mesure gouvernementale a pour objectif de gommer les inégalités d’accès à internet et d’encourager les pratiques du numérique. Ce sont ces mêmes nouveaux usages qui garantiront la reprise de l’activité économique, en soutenant de nombreux secteurs d’activité, comme celui de la restauration.

 

Avertir des cas contacts avec un QR Code

Sur place, la nécessité d’un pass sanitaire est, pour le moment, écartée. Pour autant, les établissements seront tenus de mettre en place un système de traçabilité, afin de protéger leurs consommateurs. En cas de contamination d’un des clients, les autres personnes présentes seront alertées et pourront effectuer un test PCR.

Pour ce faire, les restaurateurs sont dans l’obligation de tenir un cahier de rappel. Déjà imposé en octobre dernier, sa version numérique semble aujourd’hui privilégiée. Pour la plupart des professionnels, l’enregistrement et la centralisation des données rend son usage plus pratique. D’autres encore, mettent l’accent sur l’hygiène en proposant un QR code à flasher avec son smartphone, renvoyant directement les clients sur un formulaire en ligne.

Par ailleurs, le QR Code pourrait bien devenir la norme pour se rendre au bar ou au restaurant. D’ici mi-juin, le gouvernement prévoit de nouvelles modalités afin d’éviter une possible 4e vague épidémique. Une option QR Code pourrait notamment être ajoutée à TousAntiCovid ou à un outil similaire. Ainsi, l’application préviendrait directement les individus cas contact via une alerte sur leur smartphone. Une procédure qui simplifierait l’échange d’informations tout en gagnant du temps : deux critères précieux afin de limiter la propagation du virus.

 

La vente à emporter se pérennise

La crise sanitaire a amplement fragilisé les métiers de la bouche. Pour maintenir leur activité, la plupart des établissements se sont tournés vers la vente à emporter voire, pour certain, la livraison. Une utilisation des outils numériques que beaucoup souhaitent poursuivre, en complément de la réouverture physique.

Avec l’aide de start-up et des collectivités, des dispositifs locaux et innovants ont pu voir le jour. On peut notamment citer RestaurantsChambery.fr, Foodr, MonRestoLocal ou RestoDuCoin, qui se démarquent des grandes chaînes comme Deliveroo ou Uber Eat, avec pas ou très peu de commission pour les professionnels. Accompagnées par les acteurs publics, les restaurateurs ont pu bénéficier de solutions alternatives au service en salle. Aujourd’hui, les commandes à emporter pourraient constituer un revenu supplémentaire pour les professionnels, et une offre complémentaire pour les clients. Pour l’un comme pour l’autre, on assiste à une prise de conscience de l’importance du digital pendant et après la crise sanitaire.

 

D’ici 2025, date marquant la fin du déploiement de la fibre en France, les usages du numérique devraient encore augmenter. La consultation des bars et restaurants, la réservation et les commandes en ligne devraient exploser. D’après une étude Lightspeed (fournisseur de plateformes de commerce omnicanal sur cloud) 54% des franciliens et 31% des pacaïens ont eu recours à la vente à emporter ces 6 derniers mois. A l’aube de la réouverture physique, le digital continue d’accompagner la reprise de la restauration, en se faisant une place toujours plus grande dans notre quotidien.

 

 

 

 

 

Charlotte B.

 

 

 

 

Partages