La téléalerte : le nouvel outil des collectivités pour alerter les habitants d’un incident

La téléalerte : le nouvel outil des collectivités pour alerter les habitants d’un incident

Publié le 12 novembre 2021

Pour 85% des mairies, la communication est un élément indispensable à leur bon fonctionnement. Lors d’un incident, elle est d’autant plus importante qu’elle permet de mettre en sûreté les habitants. Pour prévenir des risques potentiels ou avérés, les communes peuvent s’appuyer sur la téléalerte, une solution digitalisée pour informer tous les citoyens.

Au plus proche des administrés, les collectivités jouent un rôle essentiel dans la prévention et la gestion des risques majeurs. Pour se préparer à ce type de situations et éviter à tout prix de basculer dans une crise, elles sont nombreuses à mettre en place un Plan Communal de Sauvegarde (PCS) : un document préventif visant à assurer l’alerte, l’information, la protection et le soutien à la population. S’il n’est pas obligatoire, il reste vivement recommandé voire imposé pour les communes à fort risque.

Dans le cadre de ce programme, de multiples initiatives ont été menées pour améliorer la gestion des événements, à commencer par la communication. Cette étape intervient en priorité pour alerter et veiller à la sureté des habitants. Par conséquent, les collectivités exigent un outil rapide et performant pour adresser un message ou des consignes à l’ensemble des administrés. Un besoin auquel la téléalerte répond parfaitement.

 

La téléalerte, une solution qui répond aux besoins des collectivités

A destination des mairies, la téléalerte informe la population de plusieurs types de risques survenant au niveau local :

Pour ce faire, les administrés sont prévenus de manière nominative par sms ou via une notification mobile.

Auparavant, les collectivités ne disposaient que supports physiques tels que les panneaux d’affichage ou les courriers. Des méthodes pouvant présenter des résultats aléatoires dus à une audience trop faible (peu de passages devant le panneau, etc.) ou en raison de contraintes techniques (mise en page, impression, distribution, etc.) ne faisant pas toujours parvenir l’information à temps.

L’évolution de nos modes de vie, caractérisés par la digitalisation des services, a permis de développer de nouvelles solutions comme la téléalerte. Plus rapide que les réseaux sociaux, elle complète les autres systèmes d’informations pour prévenir instantanément les usagers sur leur mobile.

 

Envoyer une alerte aux administrés, comment ça marche ?

Pour émettre un message, rien de plus simple ! En souscrivant à une offre de téléalerte, la mairie choisit si elle préfère opter pour l’envoi par sms ou pour l’application mobile. Les habitants de la commune pourront ensuite télécharger l’appli ou s’inscrire à la liste d’information via appel téléphonique ou formulaire web. Ainsi, le maire ou l’équipe municipale sera en mesure d’alerter (sms ou notification) l’ensemble des administrés inscrits. Il est également possible de segmenter les envois pour cibler davantage la communication.

La saisie du message s’effectue en quelques secondes seulement depuis la plateforme d’envoi. Grâce à la transition numérique des collectivités, même les plus petites mairies sont désormais dotées d’ordinateurs ou de tablettes, permettant le développement de services connectés comme celui-ci. A l’origine de cette avancée : le Plan France Très Haut Débit. Initié en 2013, cette mesure lutte contre les inégalités d’accès à internet en organisant le déploiement de la fibre optique sur tout le territoire. Autrefois dépourvues de débit, les villes isolées ou en zones blanches peuvent désormais communiquer avec leur administrés.

Mais la fibre optique renforce également les réseaux de télécommunication fixes et mobiles. En effet, les antennes transforment les ondes électromagnétiques qui transitent dans l’air en signal numérique, via les câbles de fibre optique. Grâce à cette infrastructure performante, les habitants bénéficient aussi d’une meilleure couverture réseau.

 

Quels avantages pour les mairies et leurs usagers ?

Anticiper au mieux les phénomènes et assurer la sécurité des citoyens fait partie des rôles incontournables des collectivités territoriales.

Le contexte sanitaire et la multiplication des catastrophes naturelles en sont de parfaits exemples. C’est pourquoi, après les inondations catastrophiques à Cannes en 2015, la ville a décidé de s’équiper d’un système de téléalarme. « C’est après cette catastrophe, qui a débouché sur de nombreuses pertes humaines, que nous avons renforcé notre politique de prévention des risques majeurs » confie Karin Topin-Condomitti, Directrice générale des services de la ville de Cannes. Nice a également suivi cette voie, en raison d’importants feux de forêt chaque année.

Mais la téléalerte n’est pas réservée aux grandes villes ! Des petites et moyennes agglomérations comme Cernay ou Kaysersberg, en Alsace, l’ont déjà mise en place. En effet, ce service s’adapte aux besoins de chaque commune : niveau de risque, densité de population, budget…

Autre avantage, la possibilité de segmenter les envois en différentes catégories. « Avec ce système, nous sommes désormais capables d’alerter notre population en cas de risque majeur, en nous offrant même la possibilité de cibler géographiquement nos administrés inscrits au service, en cas d’incident très localisé » ajoute Karin Topin-Condomitti.

Pour les habitants, la téléalerte rassure. En étant directement alertés sur leur smartphone, ces derniers sont certains de lire l’information, contrairement à si elle se trouvait sur un panneau d’affichage ou sur le site internet de la commune. Les réseaux sociaux peuvent également renforcer la communication mais, utilisés seuls, l’information risque d’être noyée dans le fil d’actualité. Grâce à son haut taux de couverture, l’alerte mobile permet de gagner du temps et des moyens pour informer rapidement et mettre en sûreté la population.

 

 

Pour mieux communiquer et assurer la sécurité des administrés, les collectivités se mobilisent en s’appuyant sur des solutions de téléalerte. En s’inscrivant dans le Plan de Sauvegarde Communal, cet outil digitalisé informe en un temps record les habitants des risques environnementaux, technologiques, sanitaires ou terroristes. Depuis une plateforme de centralisation des données, les mairies rédigent et envoient les messages, en seulement quelques clics. Grâce au déploiement de la fibre, chacune d’entre elles peut se doter de ce service numérique aux multiples avantages. Rapide, flexible et à fort impact, la téléalerte renforce les autres supports d’information en renvoyant l’image d’une commune innovante et soucieuse de ses administrés.

 

Charlotte B.

 

 

 

 

Partages